13.03.2018, 09:57

Faute d'autopsie, un automobiliste neuchâtelois n'est pas condamné pour homicide

chargement
L’accident a eu lieu près de ce carrefour de l’avenue Daniel-Jeanrichard, à Fleurier, en février 2016.

 13.03.2018, 09:57 Faute d'autopsie, un automobiliste neuchâtelois n'est pas condamné pour homicide

Justice En 2016 à Fleurier, un automobiliste avait renversé un octogénaire, qui était mort sept semaines plus tard. Faute d'autopsie, le lien n'a pas pu être établi entre le décès et l'accident. Le prévenu a écopé mardi de 120 jours-amendes avec sursis pendant trois ans.

Un matin de février 2016, Jean* conduisait son frère jumeau chez le médecin à Fleurier lorsqu’il a renversé un octogénaire. L’automobiliste a poursuivi sa route et s’est rendu au rendez-vous prévu de longue date, sans se soucier de la victime, gisant sur le sol. Conduit à l’hôpital, l’homme mourait sept semaines plus tard.

>> A lire aussi: Un automobiliste pressé jugé pour homicide

La lecture du jugement a eu mardi au Tribunal de police de Neuchâtel. La juge Geneviève Calpini Calame n'a pas suivi l'avis du Ministère public qui demandait d'inculper le conducteur pour homicide par négligence. Faute d'autopsie, le lien n'a pas pu être établi entre l'accident et le décès de l'octogénaire.

Pour lésions corporelles par négligence et violation des obligations en cas d'accident, la juge a retenu une peine de 120 jours-amendes, en sursis pendant trois ans.

*Prénom d'emprunt


À lire aussi...

Automobiliste trop pressé jugé pour homicideAutomobiliste trop pressé jugé pour homicide

Top