Union Neuchâtel
 18.07.2017, 00:01  

Union s’offre deux renforts américains d’expérience

Abonnés
chargement
Après avoir remporté le titre avec Fribourg en 2016, Andre Williamson (à droite, à la lutte avec Tony Brown) cherchera à s’imposer avec Union.

 18.07.2017, 00:01   Union s’offre deux renforts américains d’expérience

BASKETBALL - Le club neuchâtelois a trouvé aussi bien son meneur de jeu que son pivot.

L’équipe d’Union est presque complète pour la saison à venir. Le club neuchâtelois tient désormais son meneur de jeu titulaire ainsi qu’un intérieur supplémentaire. Il s’agit de deux Américains expérimentés, dont un qui connaît le championnat de Suisse.

Andre Williamson (27 ans, 2m02, poste 4-5) faisait en effet partie de l’équipe de Fribourg Olympic championne en 2016 en battant...

L’équipe d’Union est presque complète pour la saison à venir. Le club neuchâtelois tient désormais son meneur de jeu titulaire ainsi qu’un intérieur supplémentaire. Il s’agit de deux Américains expérimentés, dont un qui connaît le championnat de Suisse.

Andre Williamson (27 ans, 2m02, poste 4-5) faisait en effet partie de l’équipe de Fribourg Olympic championne en 2016 en battant Union en finale des play-off. «Son impact physique nous avait fait très mal», se remémore André Prébandier, membre du comité et responsable de la communication à Union. Williamson, qui compte aussi des expériences en Finlande, Allemagne et Israël, jouait la saison passée en Pro B française (deuxième division) à Aix-Mauriennes. Il a disputé 33 matches, jouant en moyenne pendant 23,9 minutes pour 11,9 points marqués et 5,7 rebonds captés.

Un air de Quinton Day

Celui qui partagera avec Bryan Colon (et partiellement Brian Savoy, notre édition du 6 juillet) la «mène» d’Union ne connaît pas le championnat helvétique. «Nous sommes cependant certains qu’il s’adaptera sans problème car il a longtemps joué en Europe», tempère André Prébandier.

Tayloe Taylor, car c’est de lui qu’il s’agit, est âgé de 31 ans, mesure 1m91 et évoluait la saison passée en Roumanie, dans les rangs du CSI Craiova (32,9 minutes jouées en moyenne, 15 points, 3,5 rebonds et 5 passes décisives). Il a aussi joué aux Etats-Unis, au Mexique, en Finlande et en Italie. «Son style ressemble à celui de Quinton Day (réd: Unioniste de 2012 à 2015), mais il est plus grand. Sa vivacité ainsi que son adresse nous ont convaincus», commente le dirigeant neuchâtelois.

Avant le début de la préparation (14 août), Union compte engager encore un ailier étranger, «ainsi que quelques jeunes Suisses qui pourront naviguer entre l’équipe-fanion et la nouvelle formation qui sera inscrite en première ligue», précise André Prébandier.

Union commencera donc le championnat, le 30 septembre, avec seulement trois joueurs étrangers. «Nous avons clairement mis l’accent sur les joueurs suisses pour notre recrutement. Après, rien ne nous empêchera d’engager un quatrième étranger en cours de saison si les circonstances l’exigent», nuance encore le membre du comité.

Le club neuchâtelois annonce également que la campagne d’abonnements pour la saison 2017-2018 est ouverte. Renseignements et souscriptions sur le site www.unionbasket.com. comm


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top