Union Neuchâtel
 15.08.2017, 00:01  

Rentrée des classes pour Union

Abonnés
chargement
Les nouveaux visages d’Union Neuchâtel pour la saison 2017-2018 (de gauche à droite): Eric Fongué, Andre Williamson, Tayloe Taylor, Vladimir Ruzicic (entraîneur), Kaanu Olaniyi, Kevin Monteiro et Spencer Parker.

 15.08.2017, 00:01   Rentrée des classes pour Union

BASKETBALL - Le Serbe Vladimir Ruzicic a donné son premier entraînement collectif hier.

Union Neuchâtel a repris l’entraînement collectif hier soir à la Riveraine. C’est la première fois que Vladimir Ruzicic, le successeur du Français Manu Schmitt, avait sous la main l’ensemble de ses troupes, à l’exception d’Eric Fongué (douleurs dorsales) et du jeune Killian Martin (qui rejoindra le groupe demain).

Avec sept nouveaux joueurs (dont les trois étrangers), le boulot d’intégration ne manquera pas, facilité peut-être par la présence rassurante d’une solide ossature...

Union Neuchâtel a repris l’entraînement collectif hier soir à la Riveraine. C’est la première fois que Vladimir Ruzicic, le successeur du Français Manu Schmitt, avait sous la main l’ensemble de ses troupes, à l’exception d’Eric Fongué (douleurs dorsales) et du jeune Killian Martin (qui rejoindra le groupe demain).

Avec sept nouveaux joueurs (dont les trois étrangers), le boulot d’intégration ne manquera pas, facilité peut-être par la présence rassurante d’une solide ossature d’anciens (Ramseier, Savoy, Colon, Mafuta et Osmanaj). «C’est bien, mais pour moi, cela ne change rien... C’est comme s’il y avait douze nouveaux joueurs dans l’équipe, puisque je suis nouveau moi-même», coupe le technicien serbe. «C’est comme si je repartais de zéro.»

«Je suis heureux»

L’ancien assistant de Petar Aleksic à Fribourg Olympic est chaud bouillant à l’idée de relever ce nouveau défi. «Je suis surtout heureux. Heureux d’être head coach en LNA, de commencer la préparation estivale et de pouvoir travailler avec des joueurs que j’ai choisis. C’est le plus grand changement. J’ai plus de responsabilités et certaines décisions sont désormais les miennes. Je me réjouis vraiment de montrer ma manière d’entraîner, de jouer, de coacher, en un mot, de vivre le basket.»

Vladimir Ruzicic proposera au cours de la semaine des entretiens individuels à tous ses joueurs. «L’objectif est d’apprendre à mieux se connaître, à mieux se comprendre. Je leur expliquerai ma philosophie générale et ce que j’attends d’eux. Tous les postes sont différents, chacun doit trouver sa place parfaite dans le collectif.»

L’épaisseur des différents CV, il s’en moque pas mal. «Chacun de mes joueurs est le plus important de l’équipe. Si l’on veut obtenir des bons résultats, on a besoin de tout le monde. Je suis très satisfait du groupe que j’ai à ma disposition.»

Le Serbe place l’engagement personnel en tête de liste de ses priorités. «La base du succès, c’est l’énergie que chacun met dans ce qu’il entreprend. Il faut se donner à 100% à chaque match, chaque entraînement. Le deuxième point capital, c’est la patience. Une équipe de basket a besoin de temps pour se construire, elle est toujours plus forte à la fin qu’au début. Enfin, il faut être ‘smart’.» Un adjectif que l’on peut traduire par malin, intelligent. «Pour ne pas céder aux provocations des adversaires, par exemple.»

Manu les bons tuyaux

Les premiers entraînements détermineront rapidement si les joueurs sont physiquement à niveau. Il sera temps ensuite de commencer à bâtir le collectif et de peaufiner en détail les systèmes de jeu, avec une attention marquée sur les transitions (entre l’attaque et la défense, et réciproquement). «J’insisterai beaucoup, comme Manu Schmitt le faisait, sur la défense – il y a plusieurs manières de le faire – et la qualité individuelle des joueurs.»

Vladimir Ruzicic n’a d’ailleurs pas manqué de demander un ou deux tuyaux à l’Alsacien. «Je lui ai posé quelques questions sur les joueurs, leur personnalité, leur capacité à bien gérer les différents événements d’une saison... Je tiens à le remercier pour le temps qu’il m’a consacré. Surtout, je lui souhaite bonne chance avec Hyères-Toulon en ProA.»

Etre fort quand ça compte

Union Neuchâtel s’apprête à vivre sept semaines importantes – voire décisives – jusqu’à la reprise du championnat de LNA, le 30 septembre à la Riveraine contre Fribourg. Car c’est pendant l’été que l’on soigne les automatismes et la manière de jouer ensemble.

Alors, cette préparation est-elle déjà une forme de tournant? «Pas pour moi», lâche le Serbe. «Le moment le plus important de la saison, c’est la fin, quand il y a des trophées à gagner. A choisir, je préfère que mon équipe soit forte en play-off plutôt qu’au début du championnat. Comme l’on ne peut pas remporter tous les matches, autant perdre ceux qui comptent le moins.» Pas faux.

Matches de préparation

2septembre: Genève - Union Neuchâtel.

4septembre: Union Neuchâtel - Genève (pas ouvert au public).

9septembre: Starwings - Union Neuchâtel.

14septembre: Boncourt - Union Neuchâtel.

16septembre: Union Neuchâtel - Pully-Lausanne à la Riveraine (présentation officielle de l’équipe). Billets à 5 francs.

23septembre: Union Neuchâtel - Riviera Lakers (néo-promu en LNA) à la Riveraine. Billets à 5 francs.

30septembre: reprise du championnat de LNA contre Fribourg à la Riveraine.

Contingent 2017-2018

Joueurs: Tayloe Taylor (USA, 31 ans, 191 cm, poste 1-2), Spencer Parker (USA, 24 ans, 201 cm, poste 3), Andre Williamson (USA, 27 ans, 202 cm, poste 4-5), David Ramseier (SUI, 30 ans, 202 cm, poste 4-5), Brian Savoy (SUI, 25 ans, 186 cm, poste 1-2), Cédric Mafuta (SUI, 32 ans, 192 cm, poste 2-3), Bryan Colon (SUI, 25 ans, 181 cm, poste 1-2), Eric Fongué (SUI, 26 ans, 197 cm, poste 3), Kevin Monteiro (SUI, 23 ans, 197 cm, poste 3-4), Kaanu Olaniyi (SUI, 19 ans, 206 cm, poste 5), Ardit Osmanaj (SUI, 20 ans, 200 cm, poste 4-5), Killian Martin (SUI, 19 ans, 201 cm, poste 3-4).

Coach: Vladimir Ruzicic (SRB, nouveau).

Coach assistant: Nicolas Decurtins (ancien).

Arrivées: Vladimir Ruzicic (coach assistant à Fribourg Olympic), Spencer Parker (BC Juventus, LTU), Andre Williamson (Aix-Mauriennes, FRA, ProB), Tayloe Taylor (CSI Craiova, ROU), Eric Fongué (Fribourg Olympic), Kevin Monteiro (Winterthour), Kaanu Olaniyi (Châlon-sur-Saône espoirs, FRA), Killian Martin (Bernex 1re ligue).

Départs: Manu Schmitt (FRA, coach, Hyères-Toulon, ProA), Zoran Krstanovic (SRB), Juwann James (USA), Durand Johnson (USA), Tony Brown (USA, Pully-Lausanne), Raimundas Danys (LTU, Boncourt), Leo Schittenhelm (SUI, Winterthour), Manu Keller (Union 1re ligue), Vincent Prêtre (Union 1re ligue, à confirmer).

Formules

LNa Le championnat de LNA 2017-2018 se déroulera avec douze équipes grâce à la promotion des Riviera Lakers (anciennement Vevey Basket). Après deux tours complets (matches aller/retour), les six premières et les six dernières formations disputeront un tour intermédiaire (5 matches). Les deux meilleures équipes du groupe 7-12 seront ensuite repêchées pour les play-off. Quarts et demi-finales au meilleur de cinq matches, finale au meilleur de sept matches.

SBL Cup Les deux meilleures équipes à la fin du premier tour seront qualifiées d’office. Deux matches de barrage sur le terrain du mieux classé (3e contre 6e et 4e contre 5e) désigneront ensuite les deux derniers participants au «final four» de Montreux.

matches pendant les fêtes Les quarts de finale de la Coupe de Suisse sont agendés le 26 décembre. Ils seront suivis par une rencontre de LNA le 30 décembre. Une première.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

LNA"Union doit jouer les premiers rôles""Union doit jouer les premiers rôles"

Top