HC La Chaux-de-Fonds
 12.09.2017, 17:26  

Qui sont les favoris du championnat en ex-LNB?

Abonnés
chargement
Finalistes du dernier championnat et tombeurs du HCC en play-off, les Lakers de Rapperswil apparaissent bien armés pour aller loin cette saison.

 12.09.2017, 17:26   Qui sont les favoris du championnat en ex-LNB?

Swiss League - Olten et Rapperswil sont les grands favoris du championnat de Swiss League (ex-LNB) qui débute ce mercredi soir.

C’est parti, ce mercredi soir au Kleinholz (19h45), Olten et Langenthal ouvrent le bal. La nouvelle Swiss League (ex-LNB) sera lancée à l’occasion de ce derby entre deux des ténors de la catégorie. Selon les «experts», les Souris soleuroises sont avec les Lakers de Rapperswil les épouvantails de la deuxième division. Petit tour des forces en présence.

LES FAVORIS

Qui seront les dominateurs de ce championnat? «Olten, sans aucun...

C’est parti, ce mercredi soir au Kleinholz (19h45), Olten et Langenthal ouvrent le bal. La nouvelle Swiss League (ex-LNB) sera lancée à l’occasion de ce derby entre deux des ténors de la catégorie. Selon les «experts», les Souris soleuroises sont avec les Lakers de Rapperswil les épouvantails de la deuxième division. Petit tour des forces en présence.

LES FAVORIS

Qui seront les dominateurs de ce championnat? «Olten, sans aucun doute», lance Philipp-Michael Devos, le Québécois du HCA, meilleur compteur la saison passée en saison régulière. «Avec leurs nouveaux étrangers (les Américains Stapleton et Vesce), S. Rytz (ex-Bienne) dans les buts et leurs nouveaux joueurs suisses (Muller, Horansky, S. Lüthi, Wyss, S. Barbero), les Soleurois possèdent clairement le plus de talent.» L’entraîneur de Winterthour Michel Zeiter est d’accord: «C’est l’équipe la plus forte sur le papier».

A Rapperswil, les changements ont été moins nombreux qu’à Olten, même si les Lakers se sont donné les moyens de viser le titre et la promotion en réalisant de gros transferts (Iglesias notamment) et en augmentant leur budget d’un million de francs (7 en tout avec les juniors). «Je ne pense pas que nous soyons les top-favoris», tempère le manager saint-gallois Markus Bütler. «Il y a d’autres très bonnes équipes. La nôtre semble très forte sur le papier, mais il faudra voir ce que cela donne sur la glace. Mais c’est vrai que nous avons réalisé des efforts pour aller loin.»

L'ex-joueur du HCC Devin Muller a rejoint Olten et sa nouvelle équipe apparaît comme une des plus fortes de Swiss League. Photo: archives Christian Galley

Le directeur sportif et entraîneur-assistant du HCA, Vincent Léchenne n’oublie pas Langenthal. «Ils sont champions en titre et ils restent redoutables avec deux excellents étrangers (Kelly et Campbell), un très bon gardien (Mathys) et une grosse profondeur de banc. Ils ont perdu des joueurs importants (Küng, Montandon, Kämpf et Primeau), mais ils conservent un sacré potentiel. Ils sont combatifs et ils s’appuient sur une des meilleures défenses de la ligue.»

LES OUTSIDERS

Derrière ces trois formations, le HCC, Ajoie et Viège se battront certainement pour l’une des quatre premières places. «Viège doit se rattraper après deux saisons manquées et cette équipe a réalisé une très bonne préparation», prévient Markus Bütler. «Sinon, le HCC et le HCA demeurent des adversaires coriaces.» «Le HC La Chaux-de-Fonds est toujours un candidat au top-4», souligne Michel Zeiter. «Cette formation sera toujours difficile à battre, surtout à domicile.»

Philipp-Michael Devos et le HC Ajoie figurent parmi les outsiders. Photo: Bist-Roger Meier

Tout comme le HCC, le HCA a changé un peu de visage avec les arrivées de joueurs plus expérimentés (D. Nyffeler, Merola, A. Montandon, Schmutz et Wüst). «Cet élément constitue une force supplémentaire», convient Vincent Léchenne. «Nous pouvons toujours compter sur deux superétrangers (Devos et Hazen) qui tirent vraiment l’équipe. Avec Dominic Nyffeler dans les buts en concurrence avec Elien Paupe, nous sommes bien couverts. Cette saison, nous n’aurons pas besoin d’effectuer des essais avec nos deux étrangers, normalement associés, en début de saison pour trouver le bon amalgame. C’est important, car le départ du championnat conditionne le reste de l’exercice.» La blessure de leur capitaine et leader défensif Jordane Hauert pourrait handicaper les Jurassiens dans un premier temps.

PLUS D’ÉQUILIBRE?

Derrière ces équipes, Winterthour, Thurgovie et les phalanges formatrices (GCK Lions, Zoug Academy et Ticino Rockets) parviendront-elles à mieux exister qu’en 2016-2017 (53 points d’écart entre le premier Langenthal et le huitième Thurgovie)? «J’espère que l’écart sera moins grand entre les leaders et nous», glisse Michel Zeiter. «Je m’attends à une saison régulière plus équilibrée et plus intéressante.»

Anthony Staiger et Winterthour espèrent rester en course pour les play-off plus longtemps. Photo: Landbote

«Il y a plus de qualité dans cette ligue», estime aussi Markus Bütler. Vincent Léchenne ajoute: «Toutes les équipes se sont renforcées. Maintenant, si tu te contentes de faire ta petite équipe dans ton coin, tu te retrouves vite largué.» On verra le 18 février 2018, date de la dernière journée de la saison régulière, si ces augures se réalisent.

Un nouveau nom et «un nouveau produit» 

RELOOKAGE La ex-LNB n’a pas échappé à la mode du «naming», mais se disputera à 11 équipes, suite à la faillite de Red Ice Martigny, avec cinq tours (46 matches par équipe) et une participation aux play-off pour les huit premiers de la saison régulière. Aucune relégation n’est prévue cette saison et une promotion d’un club de Swiss Regio League n’est pas exclue. Voilà pour la réalité. Côté commercial, les dirigeants de la fédération suisse de hockey sur glace (SIHF) ont décidé de renommer la LNB, devenue Swiss League. Le tout afin de mieux promouvoir «un nouveau produit», comme l’indique Denis Vaucher, redevenu directeur de la Ligue nationale qui parle aussi de «repositionnement». «Ceci nous permettra de proposer aux supporters un produit régional supplémentaire très attractif en plus de la National League.» Le but est de commercialiser les matches diffusés en direct via MySports, dont le premier ce soir à l’occasion du derby entre Olten et Langenthal. Une vidéo spéciale a été réalisée à cette fin.

Tout comme la National League (ex-LNA), la Swiss League (ex-LNB) n'a pas échappé à la mode du naming. Photo: SP

HCC EN DIRECT Plusieurs parties du HCC à domicile seront diffusées en direct sur MySports, dont la première contre Zoug Academy le 25 octobre aux Mélèzes, tout comme celles contre Langenthal du 15 novembre et contre Ajoie du 3 janvier. La rencontre du HCC face aux GCKLion du 24 janvier au KEK de Küsnacht sera aussi retransmise en direct. Pas certain que toutes ces affiches permettent de réaliser des cartons en termes d’audiences...

RETOMBÉES Dans l’immédiat, la diffusion d’un match de Swiss League par journée sur MySports n’aura pas d’énormes retombées pour les clubs. Si le contrat avec la Ligue nationale, portant surtout sur tous les matches de National League (ex-LNA), a été négocié à hauteur de 35,4 millions de francs, les représentants de deuxième division toucheront entre 8 et 9% de ce pactole. En football, la répartition entre la Super League et la Challenge League, pour l’entente avec Teleclub, est de 75/25%. Le hockey a encore des progrès à effectuer, mais comme le contrat avec ce nouveau diffuseur est progressif, il est permis de rêver. De toutes façons, comme l’a dit une responsable de la communication de la SIHF, «ce n’est pas la Ligue qui fait les clubs, mais les clubs qui font la Ligue». Et en matière de hockey, les riches commandent.

ARBITRAGE Les nouveautés ne sont pas légion en matière d’arbitrage avec la généralisation de la tolérance zéro. On notera que l’obstruction sur le gardien n’est plus sanctionnée systématiquement d’une pénalité si cela résulte d’un geste involontaire, même si cela conduit à l’annulation d’un but. Aucune pénalité disciplinaire de match ne sera désormais prononcée sur la glace, juste celle de méconduite de match. Les éventuelles procédures seront ouvertes après analyse.

Les prolongations, en saison régulière, se disputent toujours à trois contre trois pendant cinq minutes mais les équipes ne changeront plus de camp. Si l’égalité subsiste, il sera procédé à une séance de tirs au but, mais plus en play-off. Lors des séries, en cas d’égalité au terme du temps réglementaire, les équipes joueront autant de périodes de vingt minutes nécessaires jusqu’à ce qu’un but décisif soit inscrit, avec changement de camp après chaque tiers supplémentaire.

À L'AFFICHE

Swiss League (ex-lnb)
Ce mercredi soir
19h45    Olten - Langenthal  (en direct sur MySports)
Vendredi
20h00    Winterthour - GCKLions
              Zoug Academy - Ajoie
              Thurgovie - Rapperswil
Samedi
17h00    GCK Lions - Biasca
17h30    Langenthal - Viège
19h45    Rapperswil - Winterthour
20h00    Ajoie - La Chaux-de-Fonds


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top