Football régional
 12.09.2017, 00:01  

Jean Ceschini a quitté le monde du foot

Abonnés
chargement
1/2  

 12.09.2017, 00:01   Jean Ceschini a quitté le monde du foot

CARNET NOIR - Le premier président du FC Marin-Sports et fondateur de la Coupe fair-play est décédé le mois passé.

C’est un amoureux du football qui s’en est allé le 19 août dernier, à l’âge de 93 ans. Jean Ceschini, né à Paris d’origines italiennes le 7 avril 1924 et arrivé en Suisse dans sa deuxième année, a été le premier président du FC Marin-Sports. Une fonction qu’il a occupée de façon magistrale entre 1964 et 1966.

Le club...

C’est un amoureux du football qui s’en est allé le 19 août dernier, à l’âge de 93 ans. Jean Ceschini, né à Paris d’origines italiennes le 7 avril 1924 et arrivé en Suisse dans sa deuxième année, a été le premier président du FC Marin-Sports. Une fonction qu’il a occupée de façon magistrale entre 1964 et 1966.

Le club de La Tène, néo-promu en deuxième ligue, lui doit beaucoup. «A l’époque, l’entreprise Dubied, fleuron neuchâtelois de l’industrie des machines à tricoter, s’était installée à Marin. Les employés venaient de Couvet, pour eux c’était un dépaysement, et nous étions également surpris de les voir là», explique Remo Siliprandi, membre fondateur du club.

Jean Ceschini, lui, résidait déjà à Marin, premiers habitants avec sa femme Anne-Marie Berthoud de la nouvelle Maison de commune. «On s’est dit: ‘Pourquoi ne pas essayer de lancer un club de football?’ On a envoyé les convocations pour une assemblée générale à l’hôtel du Poisson en 1964. Une dizaine de personnes étaient présentes.»

Si la plupart avaient entre vingt et trente ans, Jean Ceschini en avait alors déjà quarante. C’est certainement en toute logique qu’il devint alors le premier président du club. «C’était un passionné. Il conservait tout ce qui concernait le football, notamment les articles sur le FC Marin dans ‘’L’Express’’, et n’aurait loupé un match important pour rien au monde. C’était un type fantastique, vraiment charmant et sympa. Un homme extraordinaire», se remémore Remo Siliprandi.

Mais qui pouvait aussi parfois se montrer assez «sec. Un jour, lors d’une fête villageoise, il s’était plaint de quelqu’un qu’il accusait de n’en avoir que pour Xamax.» Et donc pas assez pour «son» FC Marin, dont il suivait intensément les activités au terrain de La Tène.

Un T6 prestigieux

Les belles années, c’était aussi ce tournoi à six de réputation européenne, dont la première édition s’est tenue en 1966. «Il y avait 168 équipes, la Deutsche Bank (réd: la plus importante banque allemande) affrétait des avions qui venaient se poser à Colombier. C’était le plus grand tournoi à six de Suisse.» Remo Siliprandi en était le président. Parti de quatrième ligue, la cinquième ligue n’existant pas encore à l’époque, le club fêtera sa première promotion en 1970, sous la présidence de Georges Lehnherr, successeur de Jean Ceschini.

Cette année-là, la baraque en bois provenant du chantier de la Clusette qui devait servir de cantine prend feu en pleine nuit. La Marinière actuelle sera construite en dur grâce à l’argent des assurances.

Membre d’honneur

Jean Ceschini intégrera ensuite le comité central de l’Association cantonale neuchâteloise de football (ACNF, ancêtre de l’ANF), dont il fut nommé plus tard membre d’honneur. «C’était quelqu’un de très agréable, toujours à l’écoute», se rappelle Alain Grosjean, président de l’ANF. «Nous nous sommes connus en 1993, il était alors responsable des calendriers. Je l’ai remplacé au comité central. Il était très disponible pour le FC Marin, dont il faisait les encaissements pour la billetterie autour du terrain.»

Jean Ceschini est le créateur de la Coupe fair-play ANF qui portait son nom et pour laquelle il donnait 8000 francs par saison de sa poche, permettant une augmentation de la valeur des prix et du nombre d’équipes récompensées au fil des années. Aujourd’hui, le trophée a été renommé «Fortunato Messina», ancien membre de l’ANF également décédé.

Même s’il ne sortait plus de chez lui depuis plusieurs années, Jean Ceschini a continué à suivre le monde du football. Vendredi soir, un hommage lui a été rendu par un instant de silence lors de l’assemblée ordinaire des délégués de l’Association neuchâteloise de football à La Chaux-de-Fonds (lire notre édition de samedi).


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top