22.08.2017, 00:01  

Vacances terminées pour le NUC

Abonnés
chargement
Cassidy Pickrell, Morgan Bergren, Tiana Dockery, Lea Romaneschi et Xenia Staffelbach (de g. à dr.): cinq des six nouvelles joueuses du NUC.

 22.08.2017, 00:01   Vacances terminées pour le NUC

VOLLEYBALL - L’équipe neuchâteloise a repris l’entraînement collectif hier à Neuchâtel.

Même si la première séance en salle n’aura lieu que ce soir, le GPS des joueuses du NUC ne s’est pas trompé en leur indiquant dès hier le chemin de la reprise de l’entraînement collectif.

Sur les quatorze filles du contingent, onze étaient présentes pour ce premier galop de condition physique sur l’esplanade de la Maladière, dont cinq des six...

Même si la première séance en salle n’aura lieu que ce soir, le GPS des joueuses du NUC ne s’est pas trompé en leur indiquant dès hier le chemin de la reprise de l’entraînement collectif.

Sur les quatorze filles du contingent, onze étaient présentes pour ce premier galop de condition physique sur l’esplanade de la Maladière, dont cinq des six nouvelles, les trois Américaines Morgan Bergren, Tiana Dockery et Cassidy Pickrell, ainsi que les Suissesses Lea Romaneschi et Xenia Staffelbach. Une bonne occasion de papoter un peu entre deux grimpées dans les pulses.

Reprise anticipée

Une partie de l’équipe avait déjà repris l’entraînement mercredi dernier. Pour faire simple, on parlera du groupe des «éclopées», à savoir Mandy Wigger (genou), Ségolène Girard (cheville), Carole Troesch (opérée de l’épaule en juin) et Xenia Staffelbach (victime d’une déchirure du ligament croisé en mars, après la signature de son contrat).

«Il y avait également Lea Romaneschi, qui avait besoin de se remettre en jambes, la saison aux Etats-Unis – elle jouait à l’Université de Tampa – se terminant bien plus tôt qu’en Suisse», précise Silvan Zindel. «Grâce à ces entraînements, Mandy, Ségo et Lea sont au même niveau que les étrangères au moment d’aborder la préparation en salle. Cela va nous permettre d’avancer plus vite dès cette semaine. Carole et Xenia, elles, auront encore besoin d’un peu de temps. Mais elles progressent bien et seront bientôt prêtes à intégrer l’entraînement à 100%.»

Philosophie à intégrer

Le NUC aurait pu faire venir les Américaines une semaine plus vite, «mais cela n’aurait pas eu beaucoup de sens», lâche l’entraîneur. «Nous avons trois joueuses aux Universiades, qui ne reviendront que le 3septembre (lire ci-contre). Nous aurions donc passé trois semaines sans notre libero, notre deuxième passeuse ni l’une de nos centrales. Avec des options tactiques aussi limitées, cela aurait été trop long, surtout mentalement. Sans oublier que les internationales vont revenir ici en pleine forme. Nous avons maintenant deux semaines pour que les autres le soient aussi, histoire de pouvoir aborder les six dernières semaines de préparation au complet et à fond!»

Les premiers jours serviront à rassembler l’équipe autour de valeurs communes et à définir la manière dont le NUC entend jouer la saison prochaine. «Je prône un jeu offensif, agressif, avec des émotions et de l’énergie sur le terrain», rappelle Silvan Zindel. «Et cette philosophie doit entrer dans les têtes dès le début.»

Difficile, aujourd’hui, de «chiffrer» la valeur de ce NUC nouveau. «Avec une seconde passeuse (Méline Pierret) qui est titulaire en équipe de Suisse et une centrale (Xenia Staffelbach) qui a déjà une expérience de la Ligue A avec Köniz, nous aurons plus de profondeur au niveau des joueuses suisses», livre le Saint-Gallois. «Pour les étrangères, même si nous sommes convaincus d’avoir fait le bon choix, il est trop tôt pour savoir quel sera leur rendement dans les moments décisifs. Notre attaque devrait toutefois être plus équilibrée. Nous devrions moins être dépendants d’une seule joueuse comme avec Elizabeth Campbell la saison dernière. Mandy Wigger a terminé son apprentissage et ne travaillera plus à 100%. Elle aura plus d’énergie pour le volley.»

Silvan Zindel aussi. Le coach ne bosse plus pour l’agence de marketing FairMatch (il occupait en parallèle un poste équivalent à 20% la saison dernière) et a terminé son master en sport d’élite à Macolin. «J’aurai plus de temps de récupération et moins de stress», sourit-il.

Préparation

Contingent 2017-2018

La fête des vendanges, cet autre «team building»

Si le programme de préparation n’est pas encore confirmé à 100% (des matches contre Köniz devraient notamment encore venir s’y glisser), le traditionnel week-end de bienvenue a été rayé de la carte. «En tout cas dans sa version sans volley», précise Silvan Zindel. «Quand nos internationales seront de retour, il ne restera plus que cinq week-ends avant la reprise du championnat, dont celui de la Fête des vendanges, qui est intouchable... Nous ne pouvions donc pas nous permettre d’en avoir un autre sans entraînement. Nous travaillerons l’esprit d’équipe lors de nos deux camps à Villars et Sargans. Et la Fête des vendanges, c’est aussi une forme de ‘team building’…»

3 septembre: retour des trois joueuses engagées aux Universiades à Tapei (Tabea Dalliard, Martina Halter et Méline Pierret).

9 septembre. 17h: NUC - Cheseaux à Yverdon.

15-17 septembre: camp à Villars-sur-Ollon.

Début octobre: présentation de l’équipe à la Riveraine (date et adversaire à confirmer).

5-8 octobre: camp à Sargans (SG).

Début du championnat: le samedi 14 octobre à Köniz.

Premier match à la Riveraine: le vendredi 20 octobre face à Aesch-Pfeffingen.

D’autres matches non officiels seront organisés avant la reprise du championnat.

Au filet

excellent départ L’équipe de Suisse engagée aux Universiades (du 19 au 30 août à Taipei) a remporté son premier match hier contre le Canada 3-1 (22-25, 25-15, 25-20, 25-12), malgré la perte du set initial. Trois joueuses du NUC – la centrale Martina Halter (10 points), la passeuse Méline Pierret (2) et la libero Tabea Dalliard – et une de Franches-Montagnes – l’ailière Linda Kronenberg (2) – figuraient dans le «sept» de base. Les Suissesses affronteront l’Argentine ce matin (7h) et l’Ukraine demain (9h).

Morgan Bergren (USA) 1993 Passe

Tabea Dalliard 1994 Libero

Tiana Dockery (USA) 1993 Aile

Ségolène Girard 1995 Centre

Thea Gudenkauf 1997 Centre

Martina Halter 1994 Centre

Chiara Petitat 2000 Aile

Cassidy Pickrell (USA) 1994 Aile

Méline Pierret 1999 Passe

Lea Romaneschi 1996 Diag.

Elisa Suriano 2001 Aile

Xenia Staffelbach 1998 Centre

Carole Troesch 1995 Diag.

Mandy Wigger 1987 Diag.

Coach: Silvan Zindel (ancien).

Assistants: Laura Girolami et Filipe Carrasco Soares (scoutman).

Arrivées: Morgan Bergren (USA, Suède), Tiana Dockery (USA, Suède), Méline Pierret (Fribourg, LNB), Cassidy Pickrell (USA, Université d’Arizona), Lea Romaneschi (Université de Tampa), Xenia Staffelbach (Köniz).

Départs: Manon Bulliard (Cheseaux), Madison Bugg (USA, Allemagne), Elizabeth Campbell (USA, Corée du Sud), Monika Chrtianska (AUT), Michaela Reesor (CAN, équipe nationale).


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top