28.08.2017, 00:01  

Lewis Hamilton fête son 200e Grand Prix avec un succès

Abonnés
chargement
Lewis Hamilton a mené de bout en bout sur le circuit de Spa-Francorchamps.

 28.08.2017, 00:01   Lewis Hamilton fête son 200e Grand Prix avec un succès

Par ats

AUTOMOBILISME - Le Britannique s’est imposé en Belgique, devant son rival Sebastian Vettel.

Lewis Hamilton (Mercedes) a dignement fêté le 200e Grand Prix de sa carrière en s’imposant à Spa-Francorchamps lors du Grand Prix de Belgique. L’Anglais a gagné pour la 58e fois, et la troisième dans les Ardennes après 2010 et 2015.

Hamilton a précédé Sebastian Vettel (Ferrari), lequel reste leader du championnat avec sept points d’avance sur le vainqueur du jour....

Lewis Hamilton (Mercedes) a dignement fêté le 200e Grand Prix de sa carrière en s’imposant à Spa-Francorchamps lors du Grand Prix de Belgique. L’Anglais a gagné pour la 58e fois, et la troisième dans les Ardennes après 2010 et 2015.

Hamilton a précédé Sebastian Vettel (Ferrari), lequel reste leader du championnat avec sept points d’avance sur le vainqueur du jour. «Le week-end a été très bon pour l’équipe et pour moi. Sebastian s’est bien battu, mais j’ai réussi», a dit le vainqueur.

Quant à Vettel, il se montrait beau joueur. «C’était très intense car à chaque tour j’attendais que Lewis fasse une erreur, mais il n’en a pas fait. Nous attendons notre course à domicile (réd: dimanche prochain à Monza) avec impatience.»

Le podium a été complété par Daniel Ricciardo (Red Bull-TAG Heuer). L’Australien est déjà montré à six reprises sur la boîte cette saison. Son coéquipier Max Verstappen a rapidement été contraint à l’abandon, à la grande déception des dizaines de milliers de fans néerlandais qui s’étaient déplacés.

Auteur samedi de la 68e pole position de sa carrière – record de Michael Schumacher égalé –, le triple champion du monde anglais a pris la tête dès le départ, malgré une tentative de Vettel de le passer. L’Allemand est constamment resté dans le sillage d’Hamilton, mais il n’a jamais été en mesure de tenter une attaque franche.

Kimi Raikkonen (Ferrari) et Valtteri Bottas (Mercedes) ont terminé 4e et 5e, loin de leur équipier respectif. Raikkonen a écopé d’une pénalité de 10’’ pour non-respect des drapeaux jaunes, alors que Bottas s’est raté lors du «restart» après la voiture de sécurité. Derrière, Nico Hülkenberg a amené sa Renault à une belle 6e place, juste devant le Franc-Suisse Romain Grosjean (Haas-Ferrari).

Clash chez Force India

L’ambiance va être encore plus tendue que d’habitude chez Force India-Mercedes. Le Français Esteban Ocon et son coéquipier mexicain Sergio Perez se sont accrochés à deux reprises, provoquant même la neutralisation de la course entre les 30e et 34e tours, afin de permettre aux commissaires d’ôter des débris de la piste. Les deux pilotes n’en sont pas à leur coup d’essai cette saison...

Les leaders ont profité de la safety car pour changer de pneus, et finir l’épreuve avec des stratégies différentes: Hamilton a choisi des gommes tendres, alors que Vettel repassait des ultra-tendres. Le choix de l’Anglais s’est avéré le bon.

Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) s’est classé 16e. Son coéquipier Pascal Wehrlein a rapidement abandonné. ats

un moment d’émotion

Mick Schumacher a fait vivre un moment d’émotion aux spectateurs du Grand Prix de Belgique. Le jeune pilote de 18 ans a effectué un tour du circuit de Spa-Francorchamps au volant de la Benetton avec laquelle son père Michael Schumacher avait obtenu en 1994 le premier de ses sept titres mondiaux.

Michael Schumacher, victime d’un accident de ski fin décembre 2013, n’apparaît plus en public. Son état de santé reste secret. Il avait signé le premier de ses 91 succès en Grand Prix à Spa en 1992. Son fils conduit cette année en Formule 3.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top