11.09.2017, 00:01  

Le prodige Fitzpatrick s’impose à Crans

Abonnés
chargement
Matthew Fitzpatrick a coiffé Scott Hend en barrages pour devenir le troisième vainqueur le plus jeune  sur le Haut-Plateau.

 11.09.2017, 00:01   Le prodige Fitzpatrick s’impose à Crans

Par ats

GOLF - L’Anglais de 23 ans a remporté l’European Masters de Crans-Montana après trois trous de barrage.

L’European Masters a couronné l’un des joueurs les plus talentueux de sa génération, Matthew Fitzpatrick. Tout juste âgé de 23 ans, l’Anglais s’est imposé à Crans-Montana à l’issue d’un ultime tour à suspense.

Il a fallu, en effet, trois trous en barrage pour départager Matthew Fitzpatrick et le «maudit» Scott Hend. Déjà battu lors de ce même barrage l’an dernier...

L’European Masters a couronné l’un des joueurs les plus talentueux de sa génération, Matthew Fitzpatrick. Tout juste âgé de 23 ans, l’Anglais s’est imposé à Crans-Montana à l’issue d’un ultime tour à suspense.

Il a fallu, en effet, trois trous en barrage pour départager Matthew Fitzpatrick et le «maudit» Scott Hend. Déjà battu lors de ce même barrage l’an dernier (par Alex Noren), l’Australien a encore vu la victoire lui filer entre les doigts.

Leader durant toute la semaine, Scott Hend regrettera notamment cette «balle de match» galvaudée sur le deuxième trou du barrage, lorsqu’il a raté un putt facile qui aurait dû lui offrir le trophée. Le vétéran de 44 ans ne s’en est d’ailleurs pas remis: il s’est effondré sur le trou suivant, sur lequel Matthew Fitzpatrick a pu se contenter du par pour rafler la mise.

«Quand il a dû jouer ce fameux putt, je pensais sincèrement que c’était fini pour moi», a reconnu le Britannique. «Je ne le voyais pas manquer un tel coup, lui qui avait été si solide jusqu’ici. En le ratant, il m’a offert une nouvelle chance de gagner et je suis ravi de l’avoir saisie.»

Un vainqueur prestigieux

En progression constante lors des trois premiers tours de la semaine (15e, 6e, 3e), le golfeur de Sheffield a encore accéléré hier. Sous le soleil retrouvé de Crans-Montana, il a enquillé huit birdies (pour deux bogeys), puis parfaitement tenu le choc en barrage pour décrocher son quatrième titre sur le Tour européen, ainsi que le chèque de 450 000 euros promis au vainqueur du tournoi valaisan.

La victoire Matthew Fitzpatrick ne peut que réjouir les organisateurs de l’European Masters, qui ajoute à leur palmarès un joueur promis à un grand avenir. A 23 ans seulement, l’Anglais est même déjà l’une des figures du golf mondial. Et pour cause, le prodige n’a cessé de brûler les étapes ces dernières années: No 1 mondial amateur en 2013, premier succès professionnel en 2015 et participation à la Ryder Cup en 2016.

A Crans-Montana également, Matthew Fitzpatrick n’avait pas tardé à faire parler de lui. Deuxième en 2015 et septième l’an dernier, il ne lui restait plus qu’à gagner sur le Haut-Plateau. «J’ai toujours voulu remporter ce tournoi. J’y ai été invité par les organisateurs en 2014 et j’ai immédiatement aimé ce parcours. Depuis, c’est devenu un rendez-vous incontournable de ma saison», a-t-il assuré.

Modèle de précocité, Matthew Fitzpatrick n’est toutefois pas le plus jeune joueur à triompher en Valais. Les Espagnols José Maria Olazabal, vainqueur à 19 ans en 1986, et Severiano Ballesteros, sacré à 20 ans en 1977, ont fait mieux que lui.

Meilleur Suisse 74e

Derrière le duo Fitzpatrick-Hend, les autres joueurs ont rapidement dû se résigner aux places d’honneur. A trois coups des hommes de tête, l’Anglais Tyrrell Hatton et le Paraguayen Fabrizio Zanotti ont pris la troisième place, tandis que le tenant du titre suédois Alex Noren s’est classé au sixième rang.

Très loin des avant-postes, le seul Suisse à avoir franchi le cut, Luca Galliano, a terminé au 74e rang après avoir livré hier son moins bon tour de la semaine (+3). Le Tessinois peut toutefois tirer un bilan positif de son tournoi, lui qui évolue habituellement sur le Pro Golf Tour (troisième division) et qui n’avait encore jamais été confronté à une telle concurrence. ats

en septembre encore une année, mais l’incertitude demeure pour la suite

L’European Masters se déroulera toujours en septembre (du 6 au 9) l’année prochaine. Mais les organisateurs ne désespèrent pas de trouver une date plus favorable dès 2019.

L’objectif est d’éviter la concurrence des play-off de fin de saison sur le Tour américain, la lucrative FedEx Cup, qui retient les meilleurs joueurs du monde aux Etats-Unis. «Nous souhaitons avoir des golfeurs plus cotés, et notamment ceux qui sont sous contrat avec notre sponsor ou qui résident dans la station», a rappelé le directeur du tournoi Yves Mittaz, faisant référence à trois ténors du golf mondial: Rory McIlroy, Sergio Garcia et Adam Scott. «Ils aimeraient jouer chez nous, mais la FedEx Cup les empêche de venir», a-t-il souligné.

Le tournoi valaisan avait pu exceptionnellement se disputer en juillet en 2015, mais il avait dû ensuite retrouver son créneau habituel en septembre. Et il en sera de même l’année prochaine. Le calendrier du golf mondial va toutefois subir un profond changement dès 2019, sachant que la FedEx Cup se terminera plus tôt dans la saison. «Nous allons nous battre pour trouver la meilleure date possible», a assuré Yves Mittaz.

«Pour cela, nous misons sur nos atouts. Nous sommes le plus vieux tournoi à se disputer sur le même site en Europe et les joueurs aiment venir chez nous. Nous bénéficions également d’un prize-money confortable (réd: 2,7 millions d’euros) et de contrats de longue durée avec nos partenaires», a-t-il énuméré.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top