15.08.2017, 00:01  

Usain Bolt ne manifeste aucun regret

Abonnés
chargement
Malgré des résultats décevants, Usain Bolt a eu droit, à Londres, à une ovation digne de son exceptionnelle carrière.

 15.08.2017, 00:01   Usain Bolt ne manifeste aucun regret

Par ats

ATHLÉTISME - La légende du sprint assure qu’il ne courra plus. Il n’a pas d’idées arrêtées sur ce qu’il fera par la suite.

La légende du sprint Usain Bolt, retraité depuis la veille et son abandon sur crampe en finale du 4x100 m, a expliqué en clôture des Mondiaux de Londres qu’il n’avait «aucun regret de ne pas avoir arrêté après les jeux de Rio 2016». Il a aussi confirmé dans une...

La légende du sprint Usain Bolt, retraité depuis la veille et son abandon sur crampe en finale du 4x100 m, a expliqué en clôture des Mondiaux de Londres qu’il n’avait «aucun regret de ne pas avoir arrêté après les jeux de Rio 2016». Il a aussi confirmé dans une conférence de presse à guichets fermés que sa décision de mettre un terme à son incomparable carrière était irrémédiable.

«J’ai vu trop de gens revenir et se faire humilier. Je ne pense pas qu’un mauvais championnat (réd: médaillé de bronze au 100 m) puisse changer tout ce que j’ai réalisé dans ma carrière», a estimé le Jamaïcain aux 19 médailles d’or olympiques (8) et mondiales (11). «Cela a été un mauvais championnat pour beaucoup d’athlètes et pas seulement pour moi. Il y a eu beaucoup de surprises, et je ne sais pas ce qui s’est passé pour moi, mais il y a toujours une explication», a consenti celui qui a dominé sans partage le sprint avant ses échecs londoniens.

Envie de repos

«Maintenant, je suis content de pouvoir me reposer. Je suis athlète depuis que j’ai dix ans et j’en ressens la nécessité. J’ai envie de voyager, m’amuser et passer un peu de temps avec mes proches», a-t-il ajouté. «Je ne sais pas précisément ce que je vais faire, mais je veux aider mon sport, et mon agent va voir avec Sebastian Coe (président de l’IAAF) ce que je peux faire.»

Interrogé sur l’avenir du sprint dans son pays, il a dit: «Il y a beaucoup de talents, mais ils doivent avoir le désir de devenir les meilleurs, comme j’ai eu ce désir.» Il a aussi rappelé: «J’ai toujours dit que les athlètes dopés devaient avoir une suspension à vie.»

«J’ai dit au revoir aux fans et à mon passé d’athlète. J’ai presque pleuré, mais les larmes ne sont pas venues», a encore déclaré la légende au sujet de son dernier tour de piste, en marchant. «Ces deux derniers jours ont été difficiles, et c’est un grand moment d’émotion pour moi», avait-il lâché dans l’enceinte olympique, en faisant un dernier tour sur la musique et les paroles de «Reggae Night».

En présence de Coe, ex-grand champion de demi-fond, Bolt a reçu en hommage un bout de tartan du stade olympique, sur lequel il avait gravé une partie de l’histoire de l’athlétisme aux Jeux 2012 (trois ors). Il a aussi, pour la photo de famille, embrassé ses parents, applaudi en direction du public et improvisé quelques pas de danse dans son survêtement jaune de la Jamaïque. ats

18 champions du monde à Zurich

Le meeting Weltklasse Zurich portera comme toujours bien son nom. Pas moins de 18 athlètes sacrés champions du monde à Londres sont annoncés partants pour le dimanche 24 août.

Le public du Letzigrund devrait notamment assister à un somptueux duel sur le 400 m masculin entre le recordman du monde Wayde van Niekerk, sacré pour la deuxième fois consécutive sur le tour de piste en 2017, et le Botswanais Isaac Maakwala. Victime d’une gastro-entérite, celui-ci n’avait pas été autorisé par l’IAAF à prendre le départ de la finale du 400 m à Londres.

Le 5000 m, dernière course sur piste dans la carrière de Mo Farah, sera également très attendu. Le Britannique retrouvera son «bourreau» de Londres sur cette distance, Muktir Edris. Les finalistes suisses des Mondiaux, Lea Sprunger, Kariem Hussein et les filles du relais 4x100 m, chercheront également à s’illustrer. Tout comme Mujinga Kambundji (200 m), Selina Büchel (800 m) – qui seront toutes deux opposées à la championne du monde 2017 (Dafne Schippers sur 200, Caster Semenya sur 800 m) – et Fabienne Schlumpf (3000 m steeple).

Le meeting zurichois constitue la première des deux finales de la Ligue de diamant, la deuxième étant prévue le 1er septembre à Bruxelles. Seize vainqueurs de la Ligue de diamant seront couronnés au Letzigrund, et chacun recevra un chèque de 50 000 dollars. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top