24.08.2017, 00:01  

Le Weltklasse réunit dix-sept champions du monde ce soir

Abonnés
chargement
Après avoir amusé les enfants, Mo Farah disputera sa dernière course sur piste au Letzigrund.

 24.08.2017, 00:01   Le Weltklasse réunit dix-sept champions du monde ce soir

Par ats

ATHLÉTISME - Zurich accueille la première partie des finales de la Ligue de diamant.

Justin Gatlin, Mo Farah mais aussi les athlètes suisses emmenés par Lea Sprunger seront les vedettes du meeting Weltklasse à Zurich, qui réunira ce soir 17 champions du monde fraîchement couronnés à Londres. Les vainqueurs des seize disciplines au programme remporteront le trophée et les 50 ...

Justin Gatlin, Mo Farah mais aussi les athlètes suisses emmenés par Lea Sprunger seront les vedettes du meeting Weltklasse à Zurich, qui réunira ce soir 17 champions du monde fraîchement couronnés à Londres. Les vainqueurs des seize disciplines au programme remporteront le trophée et les 50 000 dollars réservés pour la première place en Ligue de diamant.

Le budget de la manifestation – environ 9 millions de francs – et l’affluence (25 000 spectateurs, guichets fermés) restent semblables aux éditions précédentes mais le modèle a changé. Le Weltklasse, de même que Bruxelles une semaine plus tard pour les 16 autres disciplines, fait figure de véritable finale de la Ligue de diamant. Les compteurs sont remis à zéro au terme des douze précédents, qui auront «juste» servi de qualifications. Pour toucher le jackpot, les athlètes devront donc être au top à Zurich et Bruxelles. Un gage de grandes performances, a priori, d’autant que la météo s’annonce favorable.

«La piste est plus rapide qu’à Londres, où le temps était frais. Les chronos devraient donc être meilleurs», salive Lea Sprunger. La Vaudoise, 5e de la finale du 400 m haies sur les bords de la Tamise, visera la gagne au Letzigrund. «Si je m’impose, le chrono suivra automatiquement», dit-elle. Elle ne le mentionne pas, mais le record national d’Anita Protti (54’’25) reste dans son viseur. Sa principale rivale sera la double championne du monde (2013 et 2015), la Tchèque Zuzana Hejnova, 4e à Londres.

Le 400 m haies dames a été ajouté spécialement au programme et n’est pas estampillé Ligue de diamant à Zurich. La vraie finale dans cette discipline aura lieu à Bruxelles, et Lea Sprunger y sera également. Au total, dix athlètes suisses fouleront le mythique «Letzi». Sur 400 m haies toujours, Kariem Hussein tentera de se réhabiliter après sa piètre finale de Londres (8e en plus de 50’’), face notamment au nouveau No 1, le Norvégien Karsten Warholm.

Gatlin tenu à l’écart

Mujinga Kambundji s’alignera dans un 200 m royal. Pour ne pas être larguée, la Bernoise devra titiller, sinon battre son record personnel (22’’42), voire le record de Suisse de Lea Sprunger (22’’38). Car elle affrontera la double championne du monde Dafne Schippers, la championne olympique du 400 m Shaunae Miller-Uibo et la double championne olympique des 100 et 200 m, Elaine Thompson.

Le 100 m hommes n’est pas mis en avant à Zurich. «Nous avons pour principe de ne pas faire la promotion d’athlètes ayant subi une suspension d’un an ou plus», justifie Andreas Hediger, codirecteur du meeting. Autrement dit, pas trace de Justin Gatlin, le nouveau champion du monde, parmi les athlètes présentés à la presse hier. Mais l’Américain sera bien au départ, en quête d’un bon temps et des 50 000 dollars. Mais en tant qu’ancien dopé, il n’a pas droit à la moindre prime de départ.

Mo Farah est en revanche particulièrement le bienvenu. A double titre, puisque le sextuple champion du monde et quadruple champion olympique (5000 et 10 000 m) disputera sa dernière course sur piste. Le Britannique retrouvera son «bourreau» de Londres sur 5000 m, l’Ethiopien Muktar Edris.

Les autres stars seront Mutaz Barshim à la hauteur, l’«imbattable» Caster Semenya sur 800 m (Selina Büchel s’apprête à souffrir), l’incroyable Isaac Makwala sur 400 m, apparemment remis de sa gastro-entérite de Londres et déjà star du Résisprint chaux-de-fonnier, et le duo allemand Johannes Vetter-Thomas Röhler au javelot.

Au total, 1,6 million de dollars sont en jeu. La manifestation se terminera par le 4 x 100 m féminin, avec la présence du relais suisse classé 5e à Londres, toutefois privé de Salomé Kora et Ajla Del Ponte, en lice aux Universiades à Taipei. Mais Mujinga Kambundji et Sarah Atcho seront bien là. ats

nicole büchler quatrième en serrant les dents

Nicole Büchler a pris une honorable 4e place (ex æquo) au concours de la perche du Weltklasse, délocalisé en gare de Zurich. Devant quelque 4000 spectateurs, la Biennoise, avec 4m62, a laissé la vedette à la Grecque Ekaterini Stefanidi et à l’Américaine Sandi Morris, qui sont montées jusqu’à 4m87.

«Je suis très contente de ma performance, vu les circonstances», a déclaré Nicole Büchler. La recordwoman de Suisse souffre toujours de douleurs au bassin. «Je ne me suis pas beaucoup entraînée ces derniers temps.» La Biennoise se réjouissait d’avoir été proche de franchir 4m72 à son 2e essai. La Zurichoise Angelica Moser n’a pu échapper à la 9e et dernière place, avec 4m37.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top