10.09.2017, 14:40  

Ils étaient nombreux à venir admirer les trains à vapeur à Saint-Sulpice

chargement
Il y avait du monde, samedi, autour de la locomotive zurichoise venue rendre visite au Vapeur Val-de-Travers

 10.09.2017, 14:40   Ils étaient nombreux à venir admirer les trains à vapeur à Saint-Sulpice

Val-de-Travers - La visite d'un club ferroviaire zurichois et les différents trains du Vapeur Val-de-Travers ont drainé un sacré public à Saint-Sulpice samedi.

Deux trains pleins qui arrivent l’un derrière l’autre à Saint-Sulpice. Samedi, le dépôt ferroviaire du Vapeur Val-de-Travers (VVT) a connu une toute belle affluence, à l’occasion de la visite de l’association zurichoise Mikado 1244. Alors que le train au fil de l’Areuse a emmené quelque 250 passagers jusqu’à Travers, le train zurichois convoyait, lui, 300 personnes au bout du Vallon.

"Ils ont l’habitude de faire de très gros trains", remarque Philippe Crelier, chef d’exploitation du VVT, à propos de l’association Mikado. Huit wagons composaient la "Jura Fahrt", alors qu’une seconde motrice électrique a permis au convoi de redescendre des Verrières sans désaccoupler la locomotive à vapeur. 

Une ancienne motrice rutillante, jusqu’au moindre boulon. "C’est la seule machine du club, ils peuvent en prendre soin", glisse le chef d’exploitation. Derrière un logo SNCF (Société nationale des chemins de fer français), la 141R1244 porte une discrète mention "Montréal" sur son flanc. 

Machine française construite au Canada

La motrice 141 R 1244, du club zurichois Mikado 1244, devant le dépôt du Vapeur Val-de-Travers. (Matthieu Henguely)

Construite au Canada, "elle a fait partie de ces locomotives qui ont été envoyées en France dans le cadre du plan Marshall. Elles ont été offertes à la France, qui n’avaient plus de locomotives", renseigne Philippe Crelier. 

Après une visite du dépôt, les visiteurs alémaniques sont repartis pour Zurich, tandis que 110 convives étaient attendus pour le train-fondue du VVT à destination de Neuchâtel. 

Le convoi "Au fil de l'Areuse", du Vapeur Val-de-Travers, à son arrivée à Saint-Sulpice. (Matthieu Henguely)


À lire aussi...

Trains à vapeurCure de jouvence pour la locomotive vedette du Vapeur Val-de-TraversCure de jouvence pour la locomotive vedette du Vapeur Val-de-Travers

Val-de-TraversLe Vapeur Val-de-Travers se sépare de sa plus grande locomotiveLe Vapeur Val-de-Travers se sépare de sa plus grande locomotive

trainSuccès de la journée anniversaire du Vapeur Val-de-TraversSuccès de la journée anniversaire du Vapeur Val-de-Travers

Top