29.08.2017, 00:01  

Deux bennes de ferraille sorties de l’Areuse

Abonnés
chargement
Deux bénévoles occupés ce samedi à sortir des déchets jetés dans l’Areuse.

 29.08.2017, 00:01   Deux bennes de ferraille sorties de l’Areuse

Ils étaient 54 à se mouiller pour l’Areuse ce samedi. Sous l’impulsion de la Société des pêcheurs de la Haute-Areuse, la cinquantaine de bénévoles a œuvré à sortir du lit de la rivière et de ses affluents toutes sortes d’objets qui n’avaient rien à y faire.

«On a retrouvé des vélos, des trottinettes, des grilles, des pneus, dont...

Ils étaient 54 à se mouiller pour l’Areuse ce samedi. Sous l’impulsion de la Société des pêcheurs de la Haute-Areuse, la cinquantaine de bénévoles a œuvré à sortir du lit de la rivière et de ses affluents toutes sortes d’objets qui n’avaient rien à y faire.

«On a retrouvé des vélos, des trottinettes, des grilles, des pneus, dont un de camion, des tuyaux de chauffage et tout un sommier de lit. Beaucoup de ferraille, le reste se fait emporter par le courant», énumère Toni Calame, président de la société et instigateur du projet. Ce sont «deux grosses remorques communales» qui ont été remplies et prises en charge par les services communaux.

Soutenus également par les pompiers et la protection civile, les bénévoles – dont huit plongeurs avec tout le matériel nécessaire – ont nettoyé l’Areuse de Saint-Sulpice à Couvet, ainsi que le Buttes. Une équipe de spéléologues neuchâtelois s’est occupée des petits affluents dans le même temps.

Encore du travail!

«Il y avait beaucoup de boulot. On devra refaire une édition l’année prochaine pour nettoyer toute l’Areuse», note Toni Calame qui a chapeauté l’organisation avec son père Jean-Blaise. Ils visent la fin mai pour leur prochaine action, qui devrait permettre de s’occuper du secteur Couvet-Noiraigue.

Ils devraient à ce moment-là pouvoir à nouveau bénéficier de bénévoles engagés. «Ils ont hyper bien bossé», juge le pêcheur, «A midi par exemple, alors que le repas était offert par la fédération de pêche, certains sont partis sans le dessert pour se remettre au boulot!» mah


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top