07.09.2017, 18:25  

Cure de jouvence pour la locomotive vedette du Vapeur Val-de-Travers

chargement
La motrice 52 221 du Vapeur Val-de-Travers, ici l'année dernière à Cornaux, devra faire le voyage de Genève pour se refaire une santé.

 07.09.2017, 18:25   Cure de jouvence pour la locomotive vedette du Vapeur Val-de-Travers

Trains à vapeur - Alors que des trains à vapeur - dont un train zurichois - circuleront samedi au Val-de-Travers, la grande locomotive du club de Saint-Sulpice s'en ira prochainement à Genève pour se refaire une santé.

Ce samedi, elle assurera encore le train-fondue pour Neuchâtel. Elle le fera encore le 7 octobre prochain, mais elle commence à sentir les kilomètres. La motrice vedette du Vapeur Val-de-Travers (VVT), la 52 221, va partir à Genève se refaire une santé en avril prochain. Le problème, des «plats» sur les essieux rendent les voyages moins confortables qu’à ses débuts en 1943.

"Ce qui se passe, c’est que les roues peuvent glisser sur les rails lors de gros freinages", explique Dominique Marchand, président du VVT. Un problème accentué par le fait que les anciennes motrices freinent fort, alors que les mécaniciens sont habitués aux locomotives modernes qui permettent des freinages plus souples.

Une semaine de travail

Ces fameux plats, il s’agira de les gommer en utilisant un tour, monté dans une fosse. Or, seuls les centres de Genève et Spiez proposent de telles installations en Suisse. D’où le voyage vers le centre d’entretien des CFF.

Une semaine de travail est prévue pour s’occuper de toutes les roues de la motrice. "Il faut compter deux jours de travail à une équipe de cinq personnes rien que pour enlever les bielles (réd: les tiges qui relient et entraînent les roues)." 

La motrice allemande vit cette année sa dixième saison de circulation. Remise en service en 2007, elle a depuis parcouru 6000 kilomètres. "Ce n’est pas énorme", remarque le président. "D’autres locomotives appartenant à des clubs font cette distance sur une seule année." 

Une invitée de marque

En parlant d’un autre club, l’association Mikado 1244, basée à Zurich, viendra rendre visite au VVT samedi, avec une grosse machine française à sa tête. "C’est une locomotive de fabrication américaine, conçue pour la France après la guerre." Le train est attendu à 15h05 à Saint-Sulpice, après avoir rallié Les Verrières. Le VVT circulera, lui, entre son dépôt et Travers (départ à 13h50), avant de partir en soirée pour Neuchâtel (départ à 17h45). Le RVT-Historique circulera également samedi.

>> Horaires ici

Comme ici en octobre dernier, la locomotive 52 221 du VVT (à droite) recevra samedi la visite d'une autre machine. A la place de l'allemande 01 202, ce sera une motrice française. (Archives Lucas Vuitel)


À lire aussi...

Val-de-TraversLe Vapeur Val-de-Travers se sépare de sa plus grande locomotiveLe Vapeur Val-de-Travers se sépare de sa plus grande locomotive

trainSuccès de la journée anniversaire du Vapeur Val-de-TraversSuccès de la journée anniversaire du Vapeur Val-de-Travers

Top