13.09.2017, 00:01  

Une montre en rondelles à monter soi-même à partir d’un kit

Abonnés
chargement
1/2  

 13.09.2017, 00:01   Une montre en rondelles à monter soi-même à partir d’un kit

Par ste - comm

HORLOGERIE - Lancement d’un financement participatif pour réaliser une pièce unique, tel est le concept de Noclock.

Noclock, c’est d’abord un kit de base de 12 pièces qui permet à tout un chacun de construire une montre en 12 étapes. Rien de nouveau là-dessous. Si ce n’est qu’il s’agit d’une montre personnalisable à tous les niveaux. «En général, un kit est composé d’une grande diversité de pièces pour un nombre de possibilités limitées. Nous, nous...

Noclock, c’est d’abord un kit de base de 12 pièces qui permet à tout un chacun de construire une montre en 12 étapes. Rien de nouveau là-dessous. Si ce n’est qu’il s’agit d’une montre personnalisable à tous les niveaux. «En général, un kit est composé d’une grande diversité de pièces pour un nombre de possibilités limitées. Nous, nous proposons un minimum de pièces pour créer une infinité de modèles», compare Richard-Emmanuel Eastes, l’un des quatre initiateurs de ce concept «do it yourself».

Un détenteur peut concevoir sa version en fonction de ses envies, de son habileté et de l’outillage disponible… avant de la documenter et de partager ses innovations sur le web. Un second kit optionnel permet la conception rapide et complète d’une montre de poignet, sans fournitures supplémentaires.

Une montre hackable

Noclock garantit un degré de personnalisation maximal pour un niveau de difficulté minimal. Elle assure à son propriétaire la satisfaction d’une expérience de conception personnalisée et lui donne toute latitude pour imaginer des applications et des détournements que ses initiateurs eux-mêmes (et encore moins l’industrie horlogère) n’auraient pu imaginer. «C’est précisément ce que nous souhaitons. Tout est ouvert dans notre concept», poursuit Richard-Emmanuel Eastes.

Née à Bienne de la collision entre un atelier horloger et un fablab, l’entreprise assure que chaque montre se prêtera à d’innombrables transformations, modelée par la créativité d’un enfant, d’un bricoleur, d’un joaillier ou d’un maker, à coups de crayons de couleur, de limes, de découpeuses laser ou d’imprimantes 3D.

L’antimontre

Noclock n’est pas une marque. Elle n’est protégée par aucun système de propriété industrielle fermé et ses fichiers sont disponibles en open-source. Elle se prête aussi bien aux modifications de son apparence extérieure que de sa structure intérieure, sans nécessiter ni compétences professionnelles de pointe ni outillage onéreux. Elle s’acquiert en ligne et en kit, sans intermédiaires. Les fondateurs de Noclock ont lancé une campagne de financement participatif sur wemakeit.ch. ste - comm


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top