13.09.2017, 00:01  

De l’intelligence pour un «non-lieu»

Abonnés
chargement
1/2  

 13.09.2017, 00:01   De l’intelligence pour un «non-lieu»

CIRCULATION - Un jeune architecte se penche sur les cicatrices autoroutières de l’A5, à Neuchâtel. Sa thèse propose des réalisations utiles à Champ-Coco.

Lorsqu’ils évoquent des «non-lieux», les urbanistes font souvent référence aux échangeurs et jonctions d’autouroute. Ce terme décrit à lui seul ces endroits caractéristiques et singuliers: des espaces où personne ne va, où nul n’y a accès, hormis les employés de la voirie et parfois au risque de leur vie.

Tout le monde ou presque se moque de ces «non-lieux»...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top