03.09.2017, 14:10  

Emeute à la Braderie de La Chaux-de-Fonds

chargement
A la Braderie, une quarantaine de policiers ont dû réagir contre une quarantaine d'émeutiers, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1h30.

 03.09.2017, 14:10   Emeute à la Braderie de La Chaux-de-Fonds

Incident - Une quarantaine de policiers ont dû réagir à une émeute provoquée par une quarantaine de personnes, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1h30 du matin, à La Braderie de La Chaux-de-Fonds.

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 01h30, la police neuchâteloise est intervenue pour une bagarre dans les toilettes du parking de la tour Espacité à La Chaux-de-Fonds.

Touché superficiellement par des coups de couteau nécessitant toutefois des soins d'urgence, un des protagonistes a été pris en charge par les secours pour être acheminé au moyen d'une ambulance au HNE Pourtalès. Pendant l'intervention, un groupe d'individus a commencé à créer du scandale, à gêner les opérations de secours et invectiver les forces de police qui ont répondu au moyen de spray au poivre.

Des gendarmes ont alors été pris à partie et ont essuyé des premiers jets de bouteilles. La situation s'est alors dégradée puisque d'autres fauteurs de trouble cherchant uniquement la confrontation avec la police ont copieusement arrosé celle-ci de projectiles divers ainsi que de pierres. Des renforts de police ont été dépêchés sur les lieux et se sont tenus en marge de la fête sur les rues de la Serre, Charles-Edouard- Guillaume et Jean-Paul Zimmermann, pour ne pas mettre en danger le secteur occupé par des stands et par la population.

La police a fait face par moment à une quarantaine d'émeutiers qui ont commis plusieurs déprédations en arrachant des barrières de sécurité, des poubelles et en créant des dommages sur quelques véhicules ainsi que sur des vitrines. La situation s'est calmée à partir de 03h00; la police a procédé à l'interpellation de 4 individus dont un portait des cailloux dans ses poches. Un gendarme a été touché par un pavé au bras sans que cela ne lui occasionne de blessures.

Une enquête a été ouverte afin d'identifier les fauteurs de trouble; ainsi, toute personne pouvant fournir des renseignements, notamment des images des évènements, sont priées de prendre contact avec la CNU (centrale neuchâteloise d'urgence) au 032/889 90 00.

COMMUNIQUÉ

Top