12.09.2017, 00:01  

Des fonds pour étudier le journalisme d’investigation

Abonnés
chargement

 12.09.2017, 00:01   Des fonds pour étudier le journalisme d’investigation

Par réd

Depuis Wikileaks ou l’affaire Snowden, le journalisme d’investigation vit un renouveau. Mais comment se conçoivent les enquêtes contemporaines? Quels modes de narration adoptent-elles pour toucher leur public?

L’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel y consacre un projet qui a démarré le 1er septembre, fort du soutien de 625 ...

Depuis Wikileaks ou l’affaire Snowden, le journalisme d’investigation vit un renouveau. Mais comment se conçoivent les enquêtes contemporaines? Quels modes de narration adoptent-elles pour toucher leur public?

L’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel y consacre un projet qui a démarré le 1er septembre, fort du soutien de 625 000 francs qu’il a reçu du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS). Menée sous la direction de la professeure Annik Dubied, cette recherche se terminera à la fin de février 2021. Le seul débat entourant la définition et la nature du journalisme d’investigation n’en facilite pas l’étude: «Il est largement entaché de mythes et de clichés, ce qui péjore la compréhension de l’évolution des pratiques d’investigation. Les journalistes qui s’y consacrent sont la plupart du temps présentés comme des héros solitaires, ce qui donne des enquêtes une image déformée», indique l’UniNE dans un communiqué. Or, celles-ci sont en réalité souvent longues et fastidieuses, et elles impliquent de multiples acteurs. réd


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top