17.07.2017, 00:01  

L’Open air tient toutes ses promesses

Abonnés
chargement
1/6  

 17.07.2017, 00:01   L’Open air tient toutes ses promesses

CINÉMA - La Jeune chambre internationale a tenu, entre jeudi et dimanche, un cinéma open air dans la cour des Terreaux. Après le déchirant coup de vent de mercredi, le programme a été tenu.

«Pour des raisons de sécurité, la projection débutera avec 15 minutes de retard». Excès de prudence? Non. Dans la cour du collège des Terreaux, Thibaut Robert-Charrue, l’une des chevilles ouvrières de Cinéma On’R, reste zen. Il est projectionniste, ce vendredi soir, et il a simplement gardé l’œil sur la météo.

L’avant-veille, la première projection prévue pour les enfants avait...

«Pour des raisons de sécurité, la projection débutera avec 15 minutes de retard». Excès de prudence? Non. Dans la cour du collège des Terreaux, Thibaut Robert-Charrue, l’une des chevilles ouvrières de Cinéma On’R, reste zen. Il est projectionniste, ce vendredi soir, et il a simplement gardé l’œil sur la météo.

L’avant-veille, la première projection prévue pour les enfants avait été annulée: l’écran avait chuté en raison du vent et il s’était déchiré (notre édition du jeudi 13 juillet).

Le plan B, un écran légèrement plus petit a été clipé sur la structure métallique.

Il pourrait bien s’envoler aussi. Mais si Météosuisse le dit... à peine après 21 heures 30, le vent s’arrête net, la projection peut en effet débuter. Boissons, nourriture, chaises à louer: tout est prévu pour le confort des quelque 150 à 200 personnes qui s’installent, qui sur un pliant emprunté à peu de frais, qui sur un siège gonflable emporté de chez soi.

Film choisi en ligne

L’assistance, essentiellement entre 20 et 30 ans, peut alors apprécier «Shutter Island», le film choisi grâce à un sondage sur Facebook. Léonardo di Caprio se retrouve en pleine tempête, sur une île, où les fous ne sont pas forcément ceux qu’on croit.

Tout le contraire de l’ambiance qui règne entre le Muséum d’histoire naturelle et le collège des Terreaux. L’une ou l’autre des familles avec de jeunes enfants ont rebroussé chemin devant cette œuvre déconseillée aux moins de 12 ans.

Un moindre mal pour Thibaut Robert-Charrue, car le premier film «Comme des bêtes», destiné aux enfants et dont la projection a dû être annulée, a finalement été visionné jeudi. «Nous tenions beaucoup à au moins une soirée pour les enfants».

«Lorsque l’écran s’est déchiré, on a bien cru qu’il faudrait tout annuler. L’association avait les reins assez solides pour le supporter, mais nous avons finalement préféré ne pas perdre les frais déjà engagés, notamment pour les films et le projecteur.» Résultat, tout s’était bien passé jusqu’à samedi, lors de la projection d’«Inception».

Une ultime projection était prévue dimanche.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top