06.09.2017, 00:01  

Laisser s’envoler l’Aigle noir

Abonnés
chargement
1/2  

 06.09.2017, 00:01   Laisser s’envoler l’Aigle noir

Non content d’être un acteur génial, aussi à l’aise en méchant «jamesbondien» («Quantum of Solace») qu’en alter ego tourmenté du cinéaste Arnaud Desplechin, Mathieu Amalric réalise aussi des films très originaux qui ne laissent jamais indifférents, tels «Le stade de Wimbledon», «Tournée» ou encore «La chambre bleue». Avec «Barbara», il ne nous livre rien de moins que son premier...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top